15e édition du Festival du 06 au 10 octobre 2021

Papous, mémoires de boucliers

Réalisateur : Daniel VIGNE

Documentaire /Production : France Télévisions Cinétévé / Papouasie Nouvelle-Guinée /  2009 / 52min

 

9 octobre 2021 - 16:00 - Palais des congrès

Intervenant
Daniel VIGNE - Réalisateur

A propos du film

Le film documentaire initialement nommé,  A la recherche des boucliers , réalisé par le cinéaste Daniel VIGNE, propose de suivre le voyage d’un marchand d’art australien, Chris Boylan, mondialement connu et reconnu pour sa connaissance des boucliers de guerre des Hautes Terres de la Papouasie Nouvelle-Guinée. Nous le suivons dans sa collecte annuelle au sein de clans papous, de laquelle il espère rapporter plusieurs boucliers des Hautes-Terres pour les plus grands musées du monde.

Charismatique et jovial, Chris est le guide idéal pour raconter cette histoire humaine, au cœur de mythes  encore vivants, et nous permettre d’entrer dans des sociétés anciennes où ces boucliers peints restent l’expression la plus forte et la plus représentative de l’art des Hautes-terre de Papouasie Nouvelle-Guinée. La guerre y était, jusqu’à récemment, un des aspects majeurs de la vie collective et clanique de ces peuples Papous  dans les années 1950-60. Objets de protection et de pouvoir, définissant un clan, ils évoquent magiquement une esthétique des combats en Papouasie Nouvelle-Guinée. Au-delà du formidable impact visuel digne de celui de nos grands peintres contemporains, les boucliers sont chargés de puissantes significations.

D’Avananofi où vivent les papous Kamano, dont Chris est très proche, nous poursuivrons la quête des boucliers chez les Papous Mendi et Nipa pour prendre ensuite la direction des magnifiques montages du Mount Hagen, où se prépare l’événement annuel le Sing-Sing, rassemblement de milliers de Papous en tenues traditionnelles déferlant de toutes les Hautes-Terres pour le rituel.

Un film à la recherche de ces boucliers, avec des personnages cocasses et Chris comme acteur central cherchant l’objet, au bon vouloir des Papous, de même que l’aspect périlleux de l’aventure, créent une véritable dramaturgie. Car le bouclier est caché, il appartient toujours au domaine d’un esprit ancestral ! Il est aussi le prétexte d’une quête de parole et de mémoire.

A travers ce film, Daniel VIGNE nous entraîne dans une grande aventure humaine suivant Chris Boylan, marchand respectueux de la parole Papoue, dans ses face à face avec les témoins d’une des dernières grandes sociétés en changement.

Ce film est à double lecture.

En effet derrière cette recherche de l’expression des boucliers , leur sens symbolique et celui d’une culture et donc la pénétration d’un peuple particulier, Daniel Vigne  a  souhaité aussi dresser le portrait et l’action – souvent contestée – d’un collecteur – marchand d’art premier, celle de Chris Boylan. Le film, au commentaire à la 1ére personne n’est en fait qu’un journal intime et on sent que la démarche de Chris touche à une fin et peut être aussi la à celle vie traditionnelle de certaines tribus et de la PNG en entier…Soumise rudement au virus !