16è édition du Festival du 1er au 4 Décembre 2022

Festival 2022

Le mot du président

A force de vouloir bousculer les stéréotypes, le festival s’est lui aussi laissé prendre dans cette danse, joyeuse avec son humour, éthique avec la confirmation de ses valeurs, triste et grave qui, en honorant ceux qui nous ont quittés nous ont fait prendre conscience de la relativité des choses.

Deux moments de recueillement seront donnés pour Dewe GORODÉ, femme de lettres, ancienne ministre de la culture du gouvernement néo-calédonien et Joël VIRATELLE ancien directeur de la Maison de la Nouvelle-Calédonie à Paris, partis en cet été de 2022… «…que leurs esprits montent vers la lune au milieu des airs et deviennent les amis du vent. C’est ainsi. »

Le choix du pays mis à l’honneur cette année : Hawaï, a participé à ce grand chamboulement dans l’organisation du festival qui va voir déferler comme une vague de surf sur Rochefort et sur notre manifestation qui adoptera le tempo du Tiki Bar dans un décor signé Didier Courel.
Ce « Tiki Bar » ponctuera par des « Tiki Pauses », le déroulement du programme dans une convivialité que seuls les peuples du Pacifique savent procurer.

Beckie STOCCHETTI marraine de cette édition et directrice générale du festival international du film d’Hawaï
portera avec l’association France Hawaï la voix des hawaïen.ne.s dans un registre qui leur est propre.
Adam CLAY, Sebastian URIOSTE enseignants à l’université de la Rochelle investissent le festival et animeront des tables rondes.

Nous remercions nos amis américains qui nous ont soutenus pour faire évoluer ce projet, un grand merci à Monsieur Hector BROWN le nouveau consul de Bordeaux et son adjoint Sylvain DE GELDER qui ont repris le dossier ainsi qu’a Christine MAGALHAÉS qui nous suit de l’ambassade à Paris dès le début de notre aventure.

La programmation de ce festival, n’oubliera pas les autres pays du Pacifique en présentant entre autres des films d’impact.

Tel le film anglo-samoan Ocean apart avidité, trahison, et rugby du Pacifique d’Axel HAUDIQUET qui fait exploser les valeurs soit disant “chevaleresques” du rugby, dans un monde mafieux de profiteurs sans scrupules, tel ce puissant documentaire de Tosca LOBBY et de Rachel GRIERSON-JOHNS Strong Female Lead où Julia GILLARD élue première femme première ministre en Australie en 2010 a dû subir une avalanche outrée d’attaques sexistes de la part des médias, de certains hommes et ce, même dans l’exercice de ses fonctions au Parlement.

Place à la convivialité, place à la parole océanienne et au son du ‘ukulélé, aux ateliers de danses hawaïennes et d’utilisation d’encres végétales sans oublier les contes océaniens !

N’hésitons pas à nous retrouver au « TIKI BAR » pour des rencontres conviviales !