Festival 2020 du 24 au 25 Octobre

Christian Robert

Biographie

Jeune-homme en quête de mouvements, sa vie d’adulte débute par de multiples voyages. Après avoir fait deux ans de géologie dans une faculté métropolitaine, il prend la route de l’ailleurs en partant faire son service militaire en Nouvelle-Calédonie. S’en suivront des séjours au Kenya, en Afrique du Nord, un semestre dans une université d’Arizona pour parfaire son anglais. L’ensemble de ses voyages est rythmé par un enchaînement de périodes de découvertes et de travail. Au fil de son périple, l’occasion lui est donnée de passer quelque temps en Polynésie au milieu des années 80. Il n’en repart jamais vraiment ! Il y fait la connaissance de sa future femme, puis arriveront leurs trois enfants… « La vie est un concours de circonstances, de portes qui s’ouvrent et que tu décides de prendre, ou pas… ». Le baroudeur pose alors sa valise et l’histoire d’Au Vent des Îles va commencer à s’écrire, même s’il ne le sait pas lui-même. Nous sommes en 1988.                Stéphanie Pavageau

Intervention

Le samedi 24 octobre à 17h, Palais des congrès, Carte blanche Au Vent Des Îles :  Christian Robert s’entretient avec Mireille Vignol.

AU VENT DES ÎLES

Cette maison d’édition publie des auteurs du grand Pacifique et des ouvrages relatifs à l’Océanie, région vaste et lointaine, méconnue quand elle n’est pas simplement fantasmée. Ses auteurs, résolument ancrés sur leur île mais façonnés par une histoire commune, imprègnent leurs écrits d’une ambition partagée : donner à lire l’Océanie autrement.

Les voyageurs européens ont longtemps été les seuls à livrer leur version des îles et des mers du Pacifique. Leurs récits ont contribué à graver dans les imaginaires des lecteurs des images d’Épinal, qui peinent, plusieurs décennies ou siècles plus tard, à s’estomper. Pourtant, depuis le milieu du 20e siècle et plus encore depuis les années 1970, sur fond d’émancipation et de renouveau culturels, une génération d’auteurs locaux a émergé. Leur littérature imprime un souffle nouveau, une autre version de l’histoire et de la vie océaniennes. Qu’ils écrivent en anglais, en français voire en langue vernaculaire, ces plumes du Pacifique dressent un portrait sans concession du Pacifique et distillent dans leurs écrits leur culture et leur identité. Pétries d’oralité et de références culturelles ou historiques locales, ces littératures, foisonnantes et diverses, n’en demeurent pas moins accessibles au plus grand nombre.

Depuis trente ans, Au vent des îles œuvre au rayonnement des littératures océaniennes et des cultures dont les fondements et les modes de penser le monde (peuplement, migrations, respect et attachement à la terre des ancêtres, etc.) éclairent les grands enjeux contemporains sur la scène internationale.

Son catalogue – en langue française pour l’essentiel – est riche de plus de deux cents titres. Il s’est enrichi au fil des ans de traductions des plus grands auteurs anglophones de la région.