Festival 2020 du 24 au 25 Octobre

L’OISEAU DE PARADIS

Réalisateur : Paul Manate

Producteur Nicolas BREVIERE
Coproducteurs Laurent JACQUEMIN, Colette QUESSON
Une coproduction
LOCAL FILMS / FILMIN’ TAHITI / A PERTE DE VUE / ANAPHI STUDIO
Distribution PREMIUM FILMS/ UFO DISTRIBUTION LM

France / 1h29′

25 octobre 2020 - 15:00 - Palais des congrès 73 rue Toufaire 17300 Rochefort

Intervenant
Paul Manate - Réalisateur

A propos  du film

Jeune assistant parlementaire métis, amoral et séducteur, TEIVI revoit un jour YASMINA, une lointaine cousine maorie aux pouvoirs
mystiques, qui lui fait une étrange prédiction. Mais en proie à des malaises hallucinatoires et empêtré dans une affaire de corruption
immobilière, TEIVI perd pied.

Persuadé que YASMINA peut le guérir, il part à sa recherche et chemine jusqu’à la presqu’île fantasmagorique de Tahiti.
L’Oiseau de paradis raconte un Tahiti intime et légendaire, métis et vivant. Un conte mystique et contemporain sur le plus beau des
paradis perdus.

A propos de la genèse du film

Quel est le point de départ de L’Oiseau de paradis et qu’est-ce qui a déclenché votre envie de tourner à Tahiti ?

Mon envie de cinéma est liée à l’enfance, donc forcément à Tahiti, à ses lieux, ses hommes et ses femmes, sa mystique singulière. Dès le départ, il y avait l’idée de ces deux héros opposés et liés par une prédiction magique. Deux archétypes forts et mythologiques – la Sorcière et le Prince – qui se cherchent et se fuient. Il y a l’intention de confronter deux mondes, celui, mystique et tellurique de Yasmina, et celui, corrompu et superficiel de Teivi. Voir comment l’un agit sur l’autre, l’influence et le ronge sans réussir à le dominer totalement. Cela peut être vu comme un film politique, de « pouvoirs », mais pour moi, c’est d’abord un conte mystique et un film d’amour.

Paul Manate