Festival 2019 du 21 au 24 mars

Headhunt revisited revisited : with brush, canvas and camera

Réalisation : Michele Westmorland

Headhunt Revisited: With Brush, Canvas and Camera

Production : Mytinger Project, LLC

Papouasie-Nouvelle-Guinée, Salomon, USA / 2017 / 76 mn / VOSTF/ Documentaire

Michele Westmorland revisite avec sa caméra les lieux où vivaient les chasseurs de têtes en suivant la piste laissée par Carolyn Mytinger, auteure d’un livre et de milliers de dessins faits lors d’un voyage en 1928 aux Salomon et en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Dans sa recherche, Michèle Wesrmorland rencontre un artiste peintre d’aujourd’hui et les descendants des modèles d’autrefois.

22 mars 2019 - 14:00 - Palais des congrès


A propos du film

Ce documentaire décrit le pouvoir de l’art de Caroline Mytinger à s’étendre au-delà des océans et des décennies. Après ce voyage, CarolineMytinger a rapporté une richesse de détails ethnographiques comprenant 25 peintures à l’huile, plus de 40 dessins, deux livres publiés, ainsi que de nombreuses notes et documents éphémères. Son art est l’un des premiers à représenter uniquement en couleur la Papouasie, la Nouvelle Guinée et les iles Salomon au début du 20ème siècle.

 

 

 

 

Michele Westmorland et Sandy Jeglum

En 2005, la photographe américaine Michele Westmorland part étudier comment les cultures ont évolué depuis le voyage de Carolyn Mytinger. Elle y découvre quatre peintures remarquables réalisées par Carolyn Mytinger . Armée d’un appareil photo et d’impressions du travail original de Carolyn Mytinger, Michele Wesstmorland a pu mener d’importants dialogues avec les Mélanésiens à propos de leur passé, changement, adaptation, héritage et culture.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Michele Westmorland a présenté ensuite le travail de Caroliyn Mytinger à Jeffry Feeger, un portraitiste papouan-néo-guinéen réputé. Jeffry y voit immédiatement

Through Siakas Eyes

une représentation unique des Mélanésiens, peint en couleur avec une juste représentation de l’humanité qu’il qualifie comme « n’étant visible nulle part ailleurs ». Afin d’honorer son travail, Jeffry décide de produire une série de ses propres peintures présentant des similitudes avec les œuvres de Carolyn Mytinger , qui traduisent « ce que signifie être un papouasien ». Ses œuvres et sa voix font revivre l’héritage et l’histoire de Caroline Mytinger.

Ce film met en lumière la Mélanésie (son histoire, son peuple et ses traditions) illustrant, à l’aide de peintures, photographies et films, que toutes les formes d’art sont des instruments dans la communication d’histoires, de culture et de tradition.

 

 

Jeffry Feeger