Conférence sur la Papouasie Occidentale

PAPOUASIE OCCIDENTALE

“Please help us get our story out to the world !”

(S ‘il vous plaît aidez-nous à faire connaitre notre histoire au monde.)

C’est le cri lancé par un activiste papou depuis sa forêt menacée de destruction par une exploitation intensive, sous la protection de l’ Etat indonésien. Les Papous comptent leurs morts et leurs villages brûlés.

Comme Chantal Spitz, Paul Wamo et d’autres, des voix s’élèvent pour dénoncer enfin les multiples exactions des militaires indonésiens et des milices islamistes. La politique d’extermination menée par le nouveau gouvernement indonésien s’intensifie et trouve l’opposition désespérée des populations locales, violemment réprimée.

 » Ils sont venus et ont incendié des maisons dans les villages du district de Gome à Kabupaten Puncak en Papouasie, » a déclaré ce même témoin anonyme.

Philippe Pataud Célérier décrit le « nettoyage ethnique en Papouasie » dans Le Monde Diplomatique » (décembre 2019) : « les gens descendent dans la rue parce qu’ils n’acceptent plus d’être considérés comme des sous-hommes, des animaux. »

Les Papou réclament toujours l’organisation du référendum d’autodétermination dont ils ont été spoliés en 1969 par la dictature installée à Djakarta après le retrait des néerlandais.

Nicolas Rouillé, écrivain, et Damien Faure, documentariste, ont ramené des témoignages rares et puissants de leurs voyage en Papouasie Occidentale.

Ils seront présents au prochain festival Rochefort Pacifique.

PV

 

Sources :