La Maison de la Nouvelle-Calédonie salue la nomination d’E.Kasarherou

Cette nouvelle, révélée dès mardi 26 mai par un article du Monde, a été unanimement saluée comme un choix d’avenir pour un musée unique au monde, et la juste reconnaissance des hautes compétences, des valeurs profondes autant que discrètes, et de l’engagement d’un homme à la pensée exigeante.

Cette nomination a enthousiasmé bien au-delà de nos récifs, et suscite en Nouvelle-Calédonie et en Océanie une immense vague de fierté, partagée par toute l’équipe de la Maison de la Nouvelle-Calédonie. Une Maison qui a abrité plusieurs années durant les travaux de l’équipe de l’Inventaire du patrimoine kanak dispersé, équipe fondée tout particulièrement sur le duo formé de longue date par Emmanuel KASARHEROU et Roger BOULAY. Il faut redire la dimension inédite de ce projet, et tout ce qu’il leur doit.

Un parcours d’excellence
Conservateur en chef du patrimoine, Emmanuel KASARHEROU a été directeur du musée de Nouvelle-Calédonie de 1985 à 1996, puis successivement directeur culturel, et directeur général du centre culturel Tjibaou jusqu’en 2011.

Détaché au Musée du Quai Branly comme chargé de mission pour l’Outre-mer afin de préparer la grande exposition Kanak, l’art est une parole, il est également nommé, avec Roger BOULAY, responsable de l’Inventaire du patrimoine kanak dispersé, initié par Jean-Marie TJIBAOU, puis porté par le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie (Cf. ci-dessous la présentation de l’IPKD).

Emmanuel KASARHEROU est auteur d’ouvrages essentiels sur l’art kanak et océanien, tout particulièrement « Le Masque kanak » (Parenthèses éditions), qui fit date. Il est co-auteur avec Roger BOULAY de « Kanak, l’art est une parole« , catalogue épuisé à ce jour d’une exposition exceptionnelle dont ils ont assuré le commissariat. Il aura au fil de son parcours impulsé bien d’autres ouvrages et expositions remarquables.

Il était depuis 2014 adjoint au directeur du département du patrimoine et des collections du Musée du quai Branly. Il présidera donc désormais aux destinées de ce prestigieux établissement.

La Maison de la Nouvelle-Calédonie adresse à Emmanuel KASARHEROU ses plus vives félicitations et lui souhaite pleine réussite dans ses nouvelles et hautes fonctions.

Elle vous invite à découvrir ou redécouvrir le film de la conférence « ART KANAK, TRAJECTOIRE D’UN INVENTAIRE« , donnée le 22 octobre 2015 sous sa Grande case par l’équipe de l’IPKD, ainsi que sa présentation.