16è édition du Festival du 1er au 4 Décembre 2022

Anne BIHAN

A propos

Poète, dramaturge, nouvelliste, Anne Bihan, née en Bretagne entre fleuve et océan, Loire et Atlantique dont elle arpente les îles, s’envole pour la Nouvelle-Calédonie un jour de mai 1989. Sa vie et son écriture sont depuis profondément traversées par cet archipel d’Océanie dont elle partage durablement le destin.
Les Éditions Bruno Doucey ont publié fin 2011 un recueil, Ton Ventre est l’océan qui lui a valu d’être lauréate en 2012 du prix de poésie Camille Lemercier d’Erm. Et les éditions Les Petites allées Toi Pays, en 2016, dédié à la Nouvelle-Calédonie.

Invitée du Festival franco-anglais de poésie à Melbourne (Australie) en 2008, elle est régulièrement publiée dans des anthologies de poésie (Outremer – Trois océans en poésie et Enfances – Regards de poètes, aux éditions Bruno Doucey ; Éclaire nos pas… 15 ans de poésie calédonienne, aux éditions L’Herbier de feu), mais également en revue (La Traductière ; Le Mâche-Laurier ; Carnavalesques ; Sillages d’Océanie ; l’Archipel des lettres ; Episodes Nouvelle-Calédonie ; Litterama’ohi, etc.) et dans de nombreux recueils collectifs.

Son écriture poétique entre volontiers en résonance avec d’autres territoires artistiques, notamment dans le champ des arts plastiques.

Elle est l’auteure d’un court roman, Miroirs d’îles (Arcane 17, 1984), de nouvelles et d’essais divers, sur les écritures océaniennes, l’insularité, les questions de genre, etc. Elle a été lauréate en 2003 d’une bourse du Centre national du livre pour son parcours d’écriture théâtrale, et invitée de la Comédie française en 2006 dans le cadre de la Semaine de l’Océanie. Une dizaine de ses pièces ont été créées en scène, en Bretagne et Océanie et plusieurs d’entre elles publiées aux éditions Traversées : V ou Portraits de famille au couteau de cuisine et Parades en 2004 ; Collision et autres traversées, recueil de quatre pièces courtes en 2007.

En 2009, sa nouvelle « Trois fragments d’épiphanie«  a paru dans Au nom de la fragilité : des mots d’écrivains, recueil collectif publié aux Éditions Érès sous la direction de Charles Gardou, avec le soutien de Tahar Ben Jelloun. Elle est également présente avec “L’Odeur des sorghos” dans le recueil Nouvelles calédoniennes, aux éditions Vents d’ailleurs ; et avec “Répétition” dans le recueil Nouvelles de Nouvelle Calédonie, aux éditions Magellan & Cie. A noter également des textes hybrides tels que Pour Solde de tout compte ; Contact ou encore Voir Ouessant.

Membre entre autres de l’Association des écrivains de la Nouvelle-Calédonie et du Centre de géopoétique de la Nouvelle-Calédonie, elle a été de janvier à avril 2013 accueillie en résidence d’écriture au sémaphore du Créac’h sur l’île d’Ouessant.

Interventions

Samedi 3 Décembre, 14h, Hommage Dewé GORODÉ et à Joël VIRATELLE

Samedi 3 Décembre, 17h, Table ronde Rire, représentations, dérision, et héritages coloniaux.

 

Pour en savoir plus

Site “île en île” – avec un entretien vidéo dans la série “Cinq questions pour île en île»

http://www.lehman.cuny.edu/ile.en.ile/paroles/bihan.html

Site de l’Association des écrivains de la Nouvelle-Calédonie
http://www.ecrivains-nc.net/

… et sur les sites : Écrire en Océanie ; Terres de femmes ; La Pierre et le sel ; Recours au poème ; Poésie maintenant ; Le Papalagui ; etc.