16è édition du Festival du 1er au 4 Décembre 2022

Pierre-Marie HUBERT

A propos

Passionné depuis toujours par les contrées lointaines, ayant rêvé devant les émissions du commandant Cousteau dans sa jeunesse, Pierre-Marie va concrétiser cette passion grâce à la vidéo qu’il découvre après son service militaire et notamment à la suite d’un tournage avec un journaliste radio au Maroc en, 1987.

En rayonnant autour de son pays natal, la France, il poursuit alors les voyages en Scandinavie, en Irlande, en Ecosse, en Islande…puis poussera les limites géographiques avec trois voyages marquants en Alaska.
En 1998, il créé l’association « Nature Eau Scope »(www.nescope.fr) ayant pour objet la production de films documentaires. Chaque destination est pour le réalisateur et son équipe, une plongée dans un univers différent que Pierre-Marie défend avec passion, avec un regard de naturaliste mêlé de poésie.
Les tournages vont alors s’enchainer, parfois en condition expéditionnaire; le Spitzberg, (« Le Damier du Pôle »,) La Mongolie, (« La mère des Mongols »), le Groenland (« Le crépuscule des glaces »), la Bolivie (Les Dieux de l’Altiplano »), Madagascar ( « Au pays des hommes poissons »), le Nunavut (« Les îles des chasseurs de pierre »), le Yukon ( « Dans les veines du Klondike »), l’île de la Dominique ( « L’île joyaux des peuples oubliés »),… sans oublier la fabuleuse île de Corse ! (« Les perles d’une île ») … et prendront parfois une orientation plus scientifique avec la Patagonie (« Le souffle de Darwin ») et surtout la péninsule Antarctique qu’il découvre en voilier en 2013 ( « Cap sur l’Antarctique »). Par la suite, son autre passion , l’Histoire, est mise en avant dans un nouveau tournage en Islande (« L’île d’Enfer »). Et aujourd’hui c’est un nouveau sujet sur la Tasmanie qu’il tourne en 2018 avec le professeur Francis Hallé intitulé « Les Immortels de Tasmanie ».

Intervention

Mardi 29 Novembre 2022 à l’occasion du 6ème Rendez-vous Océanien, événement autour du festival au Muséum d’Histoire Naturelle de La Rochelle pour la projection de son film Les Immortels de Tasmanie. Dans le sillage de Nicolas Baudin et les pas de Francis Hallé