16è édition du Festival du 1er au 4 Décembre 2022

Anna MARBROOK

En présence par visio-conférence depuis la Nouvelle-Zélande

Intervention

Anna MARBROOK présentera son film Loimata the sweatest tears en compagnie de Jim MARBROOK

Biographie

Anna MARBROOK Réalisatrice/productrice

Anna a une carrière de réalisatrice s’étendant sur près de 30 ans et a réalisé dans tout le Pacifique sud. LOIMATA – Les larmes les plus douces a remporté le Grand Prix France télévisions au FIFO In à Tahiti. Elle a créé et dirigé la série en 10 épisodes Waka Warriors et coréalisé le documentaire Te Mana o Te Moana, the Pacific Voyagers, qui a obtenu une médaille d’argent (catégorie monde) au Festival Film et TV de New-York. Elle a créé et dirigé la série Real Pasifik, saisons 1 et 2 pour TVNZ – toutes deux nominées parmi les finalistes au Festival Film et TV de New-York. En 2018, Anna a créé Waka Odyssey avec Hoturoa Barclay-Kerr et Kasia Pol et inauguré le Festival International NZ des Arts à Wellington, y remportant le meilleur Evènement Culturel et des Arts 2018 dans la catégorie National Event Awards et une nomination pour un Wellington City Award.

Pour Inside New Zealand sur TV3 elle a écrit et réalisé un documentaire de       60 minutes, A Little Love Story. Avec Scottie Productions elle a réalisé Te Araroa Tales from The Trails, qui a été finaliste pour les récompenses NZ Film and TV 2018. Anna a réalisé plus de 150 épisodes de la série Shortland Street (7331 à ce jour ; NdT). Elle a coproduit le court métrage Jumbo (Festivals d’Auckland, Melbourne et Clermont Ferrand) et a coréalisé le court métrage The Rules of Dogs and Men, avec son frère Jim Marbrook. Au théâtre, Anna a cofondé Theatre at Large, concevant et dirigeant à la fois des pièces nouvelles et des classiques, dont Le Roi Lear, avec à l’affiche Ian Mune, Rachel House et Miranda Harcourt ; Manawa Taua/Savage Hearts/Cœurs sauvages avec Cliff Curtis et Rachel House ; Cyrano de Bergerac avec Cameron Rhodes et Jacob Rajan. Ces pièces ont tourné en Nouvelle Zélande et dans des festivals internationaux.

Jim MARBROOK  Producteur

Jim est réalisateur et producteur. Ses films comprennent des documentaires longs et des fictions. Il a une vaste expérience des films qui concernent la justice sociale, la santé et l’environnement. Son dernier documentaire Cap Bocage (2014) a récolté trois nominations au New Zealand Film Awards. Son documentaire sur les soins psychiatriques, Mental Notes (2003), présenté dans les cinémas de NZ a recueilli un grand succès critique. Ko Whanganui te Awa (2006) a été commandé par Màori Television et Dark Horse (2003) a remporté le prix du meilleur documentaire au festival Doc Edge en 2015. Il a coproduit le film Dark Horse multi primé, avec Cliff Curtis, film inspiré de son documentaire. Dans ses fictions courtes on trouve le court métrage Jumbo, primé au NZFC, et The Rules of Dogs and Men (coréalisé et coproduit avec sa sœur Anna).

Jim est intervenant à la School of Communication Studies à l’Auckland University of Technologies.

Le mot de la réalisatrice, par Anna MARBROOK

En tant que réalisatrice d’Océanie, je suis consciente que certaines des solutions les plus intéressantes pour l’humanité se trouvent dans la région Pacifique. Notre isolement géographique a été notre force et nous a gratifiés de manières uniques de voir les choses et d’une compréhension approfondie de comment créer l’unité. Ici dans Aotearoa Nouvelle Zélande nous savons que le pouvoir féminin – douce puissance – a un rôle vital à jouer dans ce voyage. C’est merveilleux de créer un film dont le centre est une protagoniste féminine qui personnifie cette force humble, unificatrice. Cette intention a été un des principaux guides qui m’ont fait réaliser ce film.

Dans LOIMATA, The Sweetest Tears, nous suivons la puissante Lilo Ema Siope au moment où elle répare et ranime sa famille. Ce long parcours de guérison demande un courage incroyable car Ema sait qu’à moins d’entreprendre sa propre transformation personnelle à côté de sa famille il n’y aura pas de changement durable. Ema, capitaine voyageant de manière traditionnelle sur l’océan et constructrice de (waka) bateaux, doit employer toutes les compétences développées lors de ses traversées océaniques pour naviguer dans ce parcours explosif.

En faisant le film nous avons réalisé qu’un thème central abordé était la honte. Honte ressentie par ceux maltraités, honte historique et honte perçue comme empêchant la rupture du cycle. La honte s’est incrustée profondément pendant la migration de la famille des Samoa vers la Nouvelle Zélande dans les années 1960. Au fur et à mesure que la famille brise le silence sur les secrets enfouis pendant des décennies ils reviennent en arrière vers où tout a commencé – leur terre ancestrale dans les Samoa – LOIMATA. Ema réalise que pour vaincre la honte et libérer sa famille elle devra affronter son secret le plus sombre.

Les anciens voyageurs avaient besoin d’imagination, de ténacité et de foi pour traverser notre vaste Océan Pacifique et trouver une nouvelle terre. En tant que capitaine, Ema mène sans cesse sa famille vers la lumière, vers l’amour et vers l’humour. LOIMATA est un hommage à leur esprit et à leur joie face aux énormes défis. A la différence de ses ancêtres, Lilo Ema Siope ne recherche pas une terre nouvelle. Au contraire, elle est en train de bâtir une nouvelle manière d’être, pour elle et pour sa famille. LOIMATA, dans ce sens, saisit la vie d’Ema dans l’affirmation de son âme et de son humanité et suit le trajet extraordinaire qu’elle entreprend vers la guérison, l’espoir et l’unité.

Ema a été une amie précieuse pour moi et mon frère qui a produit le film avec moi. Nous sommes très heureux de pouvoir partager LOIMATA avec vous et votre public. Alors qu’elle n’est plus avec nous, nous imaginons Ema faisant voile sur son waka (bateau) dans tous les ports visités par ce film et que vous pouvez avoir une idée de sa vie extraordinaire.