LAISSEZ PARLER LA MONTAGNE

Réalisateur : Vilsoni Hereniko

Film Company: Te Maka Productions and Moana Productions

USA / 4’37 / 2017

29 mars 2020 - 11:30 - Palais des congrès 73 rue Toufaire 17300 Rochefort

intervenante
Corinne chevalier

A propos de ce court- métrage / documentaire

A travers ce court – métrage Hereniko Vilsoni raconte son expérience près du Mauna Kea :
« C’est arrivé pendant que j’étais sur Mauna Kea, debout près des télescopes après le coucher du soleil, attendant que les cieux révèlent  les millions d’étoiles qui peuplent le ciel. J étais avec une petite équipe de cinéastes, attendant l’obscurité arriver. Nous étions silencieux, introspectifs, alors que les ténèbres lentement nous avaient enveloppés. Et puis, j’ai entendu un son que je n’avais jamais entendu avant. Eeeeeeh… c’était le son d’un télescope massif ouvrant ses «yeux» pour balayer le ciel, un son qui me rappelait le début d’un chant traditionnel. Le son étrange m’a donné la chaire de poule.
La ressemblance de ce son avec le début d’un chant m’a aussi donné une nouvelle prise de conscience : l’exploration scientifique des cieux est un acte sacré pour les astronomes, comme cela a dû être pour mes ancêtres polynésiens, observant les étoiles sur des pirogues à double coque pour traverser l’océan Pacifique à la recherche de nouvelles terres.

C’est aussi un poème  qui rend hommage au Mauna Kea.

En mettant le focus sur Mauna Kea, la lumière est mise sur les différents éléments, influences et opinions à l’échelle mondiale concernant des conflits et controverses à travers le monde. Cette controverse est similaire à tant d’autres en Océanie et ailleurs dans le monde. Forage en mer, pèche extensive, strip mining (exploitation minière à ciel ouvert), l’électricité hydraulique, la montée des eaux submergeant des rivières et terres sacrées – la liste de situations et endroits similaires semble sans fin.

« Les Hommes  sont, ou devraient être, les meilleurs gardiens d’une montagne sacrée, mais pas son maître ». « Après tout, les Hommes appartiennent à la terre; la terre n’appartient pas aux Hommes. »

Hereniko Vilsoni

Ce court-métrage sera présenté lors de l’événement Au plus près des étoiles 

Biographie du réalisateur

Vilsoni Hereniko, natif de Rotuma, Fiji, Vilsoni Hereniko est professeur à l’Academie pour Creative Media à l’Université de Hawaii.

Ses recherches, son enseignement et son travail créatif se concentrent sur des sujets relatifs au changement climatique, à la tradition orale et l’identité culturelle des autochtones de Hawaii et la manière dont ils sont représentés dans les médias.
Il enseigne la littérature, le théâtre et l’art cinématographique.

Filmographie

Son premier film narratif intitulé : Pear ta Ma On Maf / The Land Has Eyes a eu sa Première Mondiale au Sundance Film Festival (Festival américain du Cinéma Indépendant) suivie de la Première Européenne au Festival International du Film à Rotterdam. Il était également sélectionné en compétition au Festival International du Film de Shanghai et présenté dans pas moins qu’une trentaine d’autres festivals

A noter que le Festival Rochefort Pacifique a sous-titré ce film « The Land Has Eyes » en français afin de le programmer lors de sa 6è édition en 2010! 

A Toronto son film a été primé en tant que “Best dramatic Feature” et Fiji l’a nominé Academy_Award_   en 2005 en tant que “Meilleur Film en Langue Étrangère”. Le Museum of Modern Art  MOMA à New York ainsi que le Museum of modern art  Smithsonian National Museum of the American Indians ont projeté son film. Hereniko était aussi consultant culturel pour le film animé “Moane” de Walt Disney.