Festival 2019 du 21 au 24 mars

Sébastien Lebègue

Mots-clés :


La société kanak de Nouvelle-Calédonie est une société coutumière, fondée sur l’échange de biens et de la parole, telle qu’on en trouve plus largement en Mélanésie. La coutume kanak constitue le socle sur lequel repose l’organisation de la société en régissant des domaines aussi vastes que le territoire, la structure sociale ou les alliances claniques.
Elle se manifeste dans les cérémonies des grands moments de la vie : à la naissance, dans le mariage, tissant les liens entre les clans, et dans le deuil.

Le projet Coutume kanak est un reportage d’intégration réalisé par Sébastien Lebègue en 2013 et 2015 sur l’ensemble des huit aires coutumières de Nouvelle-Calédonie. Le propos tente modestement d’apporter un éclairage sur ce qu’est la coutume kanak en révélant, en photographies ou en illustrations, l’intimité et les codes des cérémonies coutumières, et en donnant la parole aux hommes et aux femmes qui témoignent de ce qu’est la coutume d’aujourd’hui, un patrimoine fragile mais bien vivant.

L’auteur

Né en 1975, Sébastien Lebègue s’intéresse très tôt au dessin et commence à photographier à 15 ans. Après des études en arts appliques et en architecture à Marseille, il affirme son écriture photographique à l’université de Strasbourg. Il enseigne les arts appliqués en France métropolitaine, puis en Polynésie française et séjourne à plusieurs reprises en Nouvelle-Calédonie.

Photographe et illustrateur indépendant depuis 2007, il s’installe à Tokyo en 2008. Plaçant l’humain au centre de sa démarche, son travail photographique, lui permet de remporter à Paris le concours Sophot dédié à la photographie sociale. Il expose dans de nombreux salons et galeries en France, mais aussi à Londres, Bruxelles, Papeete, Indianapolis (USA) et au japon. Il est, diffusé par l’agence photo Gamma-Rapho, directeur d’Ikono.photo, directeur artistique du magazine Eclectiques et membre de Tokyo-Ga/Forest among us.

Ses images sont publiées dans les revues Télérama, Géo, Zoom Japon, ou encore Boukan, Eclectiques, Bouts du Monde, Mwà véé, et les magazines de bord d’Air Tahiti Nui ou d’Aircalin. Sébastien Lebègue créé jusqu’en 2010 plusieurs carnets associant photographies, croquis et notes, notamment Ka’oha Nui, carnet de voyage aux îles Marquises. À partir de 2013, il réalise pendant ses divers séjours en Nouvelle-Calédonie, un reportage d’intégration consacré à la Coutume kanak. Ces photographies et illustrations seront présentées dans la grande exposition éponyme au Centre culturel Tjibaou à Nouméa.

 

Bibliographie

Éditions :

Ka’oha Nui, Carnet de voyage aux îles Marquises ©2010 – Édition Au vent des îles, Tahiti – 230 x 230 mm, 360 pages

Passeport pour Tokyo, Déambulation sous Tokyo Jidai ©2010 – Édition Elytis, Bordeaux – 120 x 165 mm, 128 pages

Coutume kanak ©2018 – Éditions Au vent des îles, Tahiti/ADCK-Centre culturel Tjibaou, Nouméa – 280 x 240 mm, 426 pages

Auto-Éditions (photographie)

Ishinomaki, Sight Unseen ©2012 – Auto-Édition – 210 x 250 mm, 30 pages

Ishinomaki, Utter Darkness ©2012 – Auto-Édition – 210 x 250 mm, 30 pages

Ishinomaki & Onagawa, la reconstruction ©2012 – Auto-Édition – 210 x 250 mm, 120 pages

Mademoiselle Miwana, Table Fashion Show © 2016 – Auto-Édition – 210 x 260 mm, 96 pages

Tokyo Shimbashi 24-24 ©2018 – Auto-Édition Sébastien Lebègue & Romain Rivalan – 210 x 260 mm, 120 pages