Festival 2019 du 21 au 24 mars

Nicolas Kurtovitch

Mots-clés :

22 mars 2019 - 11:30 -
- - Palais des congrès


L’auteur

Né à Nouméa, Nicolas Kurtovitch est une des grandes voix de la poésie calédonienne que confirme son dernier recueil, L’amour des gens. Son interrogation sur la nature de la relation entre les communautés présentes sur sa terre natale s’est traduite par des écritures à quatre mains avec les auteurs kanak Déwé Gorodey et Pierre Gope.

En 2007, il est invité au Randell cottage, résidence d’écrivains en Nouvelle-Zélande, puis convié en 2016, par l’Indiana University (USA) pour présenter sa pièce de théâtre Le sentier Kaawenyaet son livre Autour Uluru et en 2017, par l’association des écrivains de Shangai à une résidence de deux mois.

Lauréat de plusieurs prix pour ses ouvrages Le piéton du dharma (salon du livre de Ouessant), Les arbres et les rochers se partagent la montagne (Vi Nimö des lycéens en Nouvelle-Calédonie), Les heures italiques (Popaï de la littérature Calédonienne), il est publié dans les revues : Poetry NZ, Archipel des lettres, Carnavalesques, Voix d’encre… 

Nicolas Kurtovitch est membre de l’association des écrivains de Nouvelle-Calédonie dont il a été le premier président et de la Société des gens de lettres. Il est aussi à l’origine de la création du centre géopoétique de Nouvelle-Calédonie, en lien avec l’Institut de géopoétique initié par Kenneth White.

Durant 35 ans, il a été enseignant en histoire et géographie, directeur de collège, puis de Lycée, toujours au sein de l’ASEE, une structure scolaire confessionnelle protestante essentiellement implantée dans la communauté kanak de la Grande Terre et des Iles Loyauté de Nouvelle-Calédonie.

 

Bibliographie

Récits
Seulement des mots, Ed.de l’auteur, Aix-en-Provence, 1977 (épuisé).

Poésie
Sloboda, Ed.de l’auteur, Nouméa, 1973 (épuisé).
Vision d’Insulaire, Éditions St-Germain-des-Prés, Paris, 1983.
Souffle de la nuit, Éditions St-Germain-des-Prés, Paris, 1985.
L’Arme qui me fera vaincre, Éditions Vent du Sud, Nouméa, 1988 (épuisé).
Homme Montagne, Éditions Guy Chambelland, Paris, 1993.
Assis dans la barque, Éditions Grain de Sable, Nouméa, 1994.
Avec le masque, Éditions Guy Chambelland, Paris, 1997.
Dire le vrai / To Tell the Truth, édition bilingue de 18 poèmes avec Déwé Gorodé, Éditions Grain de Sable, Nouméa, 1999.
On marchera le long du mur, Librairie-Galerie Racine, Paris, 2000.
Poème de la solitude et de l’exil, Association Kalachakra, Nouméa 2001.
Autour Uluru, Éditions Galerie Racine, Paris, 2002.
Ode aux pauvres, Association Kalachakra, Nouméa, 2002.

Haïbun de Ouessant, Éditions Les Océaniles et Kalachakra, 2003
Le Piéton du Dharma, Éditions Grain de sable, Nouméa, 2003. Lauréat 2003 du Salon du livre insulaire d’Ouessant.
Le dit du cafard taoïste, Éditions Kalachakra, 2005.

Cette poignée de main, Éditions Les Océaniles et Kalachakra, 2009

Les arbres et les rochers se partagent la montagne. Vents d’ailleurs, 2010.

Autour Uluru, poème-récit. Galerie Racine, 2002 ; réédition augmentée Au Vent des îles, 2011.

Ombre que protège l’ombre. Vents d’ailleurs, 2013

Où irons-nous ces jours prochains. Ed Les petites allées Rochefort 2016

L’amour des gens. Ed Vents d’ailleurs 2018

 

Lauréat du Prix Antonio Viccario de poésie Juin 2008

 

Nouvelles
Forêt, Terre et Tabac, Éditions du Niaouli, Nouméa, 1993.
Lieux, Éditions Grain de Sable, Nouméa, 1994.
Totem, Éditions Grain de Sable, Nouméa, 1997.

Lieux II, Éditions Grain de Sable, Nouméa, 2007.

Théâtre
Le Sentier Kaawenya, Éditions Grain de Sable, Nouméa, 1998.
Les dieux sont borgnes, avec Pierre Gope, Éditions Grain de sable, Nouméa, 2002.

Gli dei sono ciechi, traduction en italien de Les dieux sont borgnes, par Micaela Fenoglio, L’Harmattan, Turin, 2003.

« Couture à la maison Hagen », dans Ô saisons, ô châteaux ! Ouvrage collectif, Nouméa, 1999.
La Commande, Éditions Traversées, Nouméa, 2004. Éditions Au vent des îles, Tahiti, Papeete, 2006.

La balançoire Ed Ecrire en Océanie Nouméa 2016

 

Roman
Good night friend, Éditions Au vent des îles, Tahiti, Papeete, 2006.

Les heures italiques, Éditions Au vent des îles, Tahiti, Papeete, 2009.

Dans le ciel splendide Éditions Au vent des îles, Tahiti, Papeete, 2013

 

Jeunesse
Iamelé et Willidone, illustré par Julie de Waligorski, Les Éditions du Bonhomme vert, Arles, 2007.

 

Nicolas Kurtovitch a par ailleurs participé aux livres de Jean-Claude Bourdais : L’Arbre à bière éd. Grain de Sable, 1997, réédité dans une version revue et augmentée chez Rhizome, 2002 ; L’Arbre à souvenir, éd. L’Herbier de feu, 2000.

 

Pour en savoir plus :

Site personnel de l’écrivain : http://www.nicolas-kurtovitch.net/

Site « île en île » : http://www.lehman.cuny.edu/ile.en.ile/paroles/kurtovitch.html