Festival 2019 du 21 au 24 mars

Titouan Lamazou

Artiste engagé et atypique, Titouan Lamazou dresse un état des lieux romanesque du monde, en peintures et photographies.

Il est né le 11 juillet 1955 à Casablanca. Mais c’est en Tunisie qu’il passe son adolescence. Après un bref passage aux Beaux-Arts à Marseille, puis à Aix-en-Provence, il prend le large à 18 ans. C’est grâce à ses voyages qu’il réalise ses premiers ouvrages en 1982. Sa rencontre avec Éric Tabarly le conduit à poursuivre son parcours maritime jusqu’à la victoire dans le premier Vendée Globe en 1990.

Au long de ces années Titouan affine sa pratique artistique. Ses périples font l’objet de nombreuses publications (Éditions Gallimard) et d’expositions (Musée des Arts décoratifs, Musée de l’Homme, Fondation Cartier, etc.).

Pendant sept ans, de 2001 à 2007, Titouan parcourt les cinq continents à la rencontre de femmes à l’aube du XXIe siècle. Cet hommage à la beauté s’est mué au fil des voyages en un plaidoyer dénonçant les multiples visages de la misogynie en ce monde.

L’Unesco a trouvé l’écho de ses valeurs dans la dimension humaniste et la diversité culturelle qui caractérise cette démarche et à ce titre a nommé Titouan Artiste de l’Unesco pour la Paix.

En 2012, il retrouve Aïcha, amie et muse malienne, dans un camp de réfugiés au Burkina Faso. Dès lors, il entame un nouveau voyage à la rencontre de ses anciennes connaissances de Tombouctou, de camps de réfugiés en camps de réfugiés. Ce périple aux frontières du Mali avec le Burkina Faso, le Niger et la Mauritanie, a duré quatre ans et vu naître une série de portraits réunis dans l’ouvrage Retour à Tombouctou publié en 2015 chez Gallimard.

En 2016, Titouan publie Œuvres vagabondes, qui retrace son parcours d’artiste dans un entretien avec Jean de Loisy, directeur du palais de Tokyo.

Titouan se consacre aujourd’hui pleinement à l’accomplissement de son vieux rêve de Bateau-atelier. »