Festival 2019 du 21 au 24 mars

Frédéric de La Grandville

Mots-clés :

Conférence : Comment Tahiti devint française - 2 avril 2017 - 10:00 - Palais des Congrès
Café littéraire - 1 avril 2017 - 19:30 - Hermione


Organologue, Frédéric de La Grandville met en ligne en novembre 2010 sur le site de la Cité de la Musique, l’inventaire des 3800 instruments de musique conservés dans les musées de France. Parmi ces instruments de musique, une dizaine provient de la collection océanienne d’Edmond de Ginoux, aujourd’hui conservée au Musée de Cannes.

Dix ans de recherches (1992-2002) dans les diverses archives de France, ont été nécessaires pour établir la biographie de ce personnage, à cette époque complètement inconnu. Ce travail a permis la publication en 2002 chez L’Harmattan d’un premier livre intitulé Edmond de GinouxEthnologue en Polynésie française dans les années 1840. Ce livre contient une biographie, plus la restitution du Catalogue d’ethnographie comparée des objets océaniens de ce collectionneur. Le second livre publié par L’Harmattan en juillet 2016, en est la suite politique, puisqu’il restitue le récit des événements survenus à Tahiti et aux Iles Marquises entre 1838 et 1845.

Frédéric de La Grandville est depuis 1978 à l’université de Reims Champagne-Ardennes, maître de conférences. Il appartient au Centre d’Etudes et de Recherche en Histoire culturelle – EA 261 (CERHIC) de cette Université.

Bibliographie

Importante bibliographie liée à ses recherches sur la musique.

En relation avec sa venue à Rochefort :

• La Polynésie française sous le règne de Louis-Philippe, 1836-1846, Edition critique Edmond de Ginoux, 2016, L’Harmattan, Paris.
• Edmond de Ginoux, ethnologue en Polynésie française dans années 1840, 2002, L’Harmattan.