Festival 2019 du 21 au 24 mars

Migrants, la solution Pacifique

Réalisation : Renaud Villain - Ludovic Gaillard - Camille Le Pomellec

Production: Babel Press pour Spicee
Documentaire  – 59 mn – 2015 – Australie
Animation tirée de Nowhere Line de Lukas Schrank.
Ce film a obtenu le Prix du Jury Jeunes du Festival International du Grand Reportage d’Actualité 2016.

Mots-clés :

29 mars 2017 - 10:50 - Palais des Congrès

Intervenant
Renaud Villain - réalisateur

A PROPOS DU FILM

Ce documentaire de Renaud Villain, Ludovic Gaillard et Camille Le Pomellec est emblématique de leur ambition. Emaillé de belles séquences animées (façon Valse avec Bachir) du dessinateur Lukas Schrank, le reportage raconte le quotidien des réfugiés entassés dans ces mini-Guantánamo du Pacifique où se multiplient les tentatives de suicide et les mutineries chez ceux qui ont « quitté une dictature pour une autre».
L’Australie a trouvé une solution radicale pour limiter le nombre de réfugiés sur son sol : leur proposer l’asile dans des îles de Papouasie, où les migrants sont parqués dans ce qui ressemble à des prisons à ciel ouvert. Les JT français n’en ont pas tellement parlé, concentrés sur la route qui relie Damas à Berlin. Heureusement pour nous, Spicee – un nouveau pure-player sur abonnement consacré au grand reportage – a choisi d’élargir le cadre : lancé cet été par des anciens journalistes de télé, le site produit et diffuse des vidéos de 5 à 50 minutes sur des inconnus des antipodes ou sur des guerres oubliées

https://www.spicee.com/fr/program/immigration-en-australie-les-camps-de-la-honte-537

RENAUD VILLAIN

Renaud Villain

Renaud Villain

Grand Reporter caméraman à la rédaction de TF1 pendant 10 ans, j’ai couvert l’actualité française et mondiale : élections françaises et américaines, conflits en Irak et Afghanistan, coupes du monde de football en Allemagne et Afrique du Sud, tsunamis en Thailande, accident nucléaire de Fukushima, révolution en Tunisie et en Egypte etc. pour les Journaux Télévisés et les magazines de TF1.

Fin 2011, avec trois autres journalistes, ils ont créé une petite agence audiovisuelle OzZone Press en Océanie: Nouvelle-Zélande, Nouvelle- Calédonie, Vanuatu, Fidji, Polynésie, ils ont couvert l’ensemble de la région pour divers médias pendant près de deux ans. Sans oublier l’Australie, où ils ont alors assisté à la résurrection et au durcissement de cette Solution Pacifique face à l’afflux de migrants.
Trop tôt à l’époque pour intéresser les médias européens. C’est après être devenu rédacteur en chef pour Babel Press à New Delhi en 2013 qu’il a enfin pu s’attaquer à ce sujet.