Festival 2019 du 21 au 24 mars

Foha Tau

Réalisation : Anthony Taitusi

Production : Kalala Magne
Série fiction – 60 mn –  2016 – Wallis et Futuna
Initialement portée comme une série, Foha Tau est une trilogie dédiée au petit écran dont chaque épisode dure 60 minutes.

Mots-clés :

épisode 1 - 30 mars 2017 - 10:00 - Palais des Congrès
épisode 2 - 1 avril 2017 - 14:00 - Palais des Congrès
épisode 3 - 2 avril 2017 - 11:00 - Palais des Congrès

Intervenant
Anthony Taitusi - réalisateur

A PROPOS DU FILM

Mêlant histoire et fiction, l’objectif est de plonger les spectateurs dans environnement qui semble magique – une île qui semble déserte, le soleil, la chaleur et la végétation luxuriante – mais qui se révèle être inhospitalière.
Beaucoup font des documentaires sur les îles, beaucoup produisent des reconstitutions historiques, certains tournent des sitcom, ainsi, à rebours de beaucoup, nous avons relevé le défi de créer une fiction, mêlant mythes et légendes polynésiens.
Un jeune guerrier polynésien perdu au milieu de l’océan Pacifique Sud  survit à son périple.
Malheureusement, la sérénité et le repos ne resteront pas longtemps à ses côtés.
Le jeune guerrier polynésien devra se battre afin de gagner la liberté. Promesse d’une île.

ANTHONY TAITUSI

Fils de Siliako Taitusi et Catherine Cordier, il perd sa mère très jeune.
Anthony rentre au fenua chez sa famille à Wallis, sans argent, sans diplôme mais avec un seul rêve : celui de tenir un jour dans ses mains une caméra. Sa famille paternelle l’entoure et après le bac sa tante l’envoie à Paris présenter le prestigieux concours de l’EICAR (Ecole Internationale de Création Audiovisuelle et Réalisation) à la Plaine Saint-Denis où il est aussitôt admis à 22 ans.
Il représente Wallis et Futuna pour la première fois au Festival International du Film Insulaire de Groix avec un documentaire de 70 mn titré Pacifique Intramuros juste avant l’avant-première de L’ordre et la morale de Mathieu Kassovitz.
Il n’a pas froid aux yeux, il se lance cette année sur le tournage de Uvea mo Futuna ou des royaumes et des hommes sous la République, un projet ambitieux qui nécessitera un déplacement sur les îles.
Il garde un œil critique mais réaliste et constructif de la société dans laquelle nous vivons, il s’en libère à chacune de ses réalisations.